Blog de psychologue psychothérapeute à Genève

Retrouvez l'ensemble des articles publiés dans notre blog de psy

Grossesse difficile à apprécier

Je vis mal ma grossesse : est-ce normal ?

Grossesse – et difficultés à se réjouir : Qui dit grossesse dit-il forcément bonheur ? Eh bien non ! Il est temps de démystifier cette idée étrange qui dit que les femmes enceintes doivent obligatoirement être épanouies.

 

Je vis mal ma grossesse : est-ce normal ?

Qui dit grossesse dit-il forcément bonheur ? Eh bien non ! Il est temps de démystifier cette idée étrange qui dit que les femmes enceintes doivent obligatoirement être épanouies. Bien souvent, il s’agit en fait d’un savant mélange d’ambivalence.

Le fait de nier les difficultés psychologiques qui entourent la gestation ne vont faire que renforcer la problématique. Cela pourrait d’ailleurs par la suite avoir un impact psychique négatif tant sur la future mère que sur son enfant ou sur son partenaire – le futur père par exemple. Reconnaître ses émotions au sujet de la grossesse est donc primordial. Les conséquences qui peuvent en découler seraient par exemple une dépression maternelle (pré-partum, périnatale ou post partum), une séparation parentale (tel qu’un divorce), ou encore des troubles de l’attachement parent/bébé.

Être enceinte, c’est parfois difficile !

Il est donc important d’oser en parler. Bien entendu, la grossesse comporte des inconforts somatiques, des douleurs physiologiques, des préoccupations autour du corps :

Enceinte à genève

  • Vomissements, nausées, difficultés à s’alimenter, reflux gastriques et brûlures d’estomac ou encore prise de poids trop importante
  • Difficultés à se mouvoir en lien avec des douleurs articulaires/ligamentaire ou du type mal dos, aux genoux, etc.
  • Douleurs internes propres à l’appareil féminin – utérus, ovaires, périnée…
  • Problèmes de sommeil
  • Et bien d’autres : hémorroïdes, diabète gestationnel, etc.

 

Exprimer son ressenti

Doutes, hormones, fatigue, arrêt de travail, peur de l’accouchement, angoisses sur sa capacité à être un bon parent … qui a dit qu’être enceinte était naturel et facile ? N’hésitez pas à exprimer librement votre ressenti afin vous sentir soutenue durant cette période riche en émotions et en changements.

« Je suis enceinte et déprimée »

Hélène, 34 ans

Avoir le sentiment de ne pas vivre une grossesse épanouie

La grossesse peut également être compliquée à gérer au niveau du couple : par exemple, on peut éprouver des difficultés à faire l’amour et à se reconnecter à son partenaire. Le futur père ou le second parent peut par ailleurs se sentir mis à l’écart du fait qu’il ou elle ne soit pas lui-même enceinte.

Il se peut que les angoisses autour de la naissance vous donnent le sentiment de ne pas vivre une grossesse épanouie : “J’ai peur que cela se passe mal”, “J’ai peur de mourir ou que mon bébé ait un problème”, “J’appréhende la douleur”, “Je redoute le fait d’avoir une césarienne” ou encore “Je crains de pas aimer mon bébé”, etc.

En outre, les (nombreuses !) restrictions et recommandations qui entourent la période du développement fœtal peuvent se révéler complexes à vivre pour la future maman et l’amener à se sentir différente ou isolée.

« Pas de sushi, pas d’alcool, pas de tabac, pas de ci et pas de ça, ce n’est plus un bonheur, c’est une maladie que je vis très mal »

Sophie, 32SA, diplômée en ingénierie civile

Le deuil d’un  bébé idéal

Parfois, la gestation ne se passe pas comme prévu, pas comme on l’avait espéré. Sans forcément mentionner une issue fatale telle que la fausse couche ou tout ce qui touche en général au deuil périnatal, la grossesse peut entraîner des complications. Problèmes au niveau du placenta, fœtus présentant un risque de maladie ou de malformation… autant de raisons qui peuvent être anxiogènes et qui devraient inciter les femmes enceintes à chercher une aide psychologique dans ce moment particulièrement complexe de leur vie.

Il peut arriver que même lorsque tout se passe médicalement bien, votre bébé ne corresponde pas à ce que vous aviez imaginé : aucune honte à avoir. C’est bien plus fréquent qu’on ne l’imagine. Osez en parler ! Vous ne vouliez pas de ce bébé ? Vous désiriez très fort une fille/un garçon ? Vous ne vouliez pas de jumeaux ? Vous n’étiez pas prête à être enceinte ? Dites-le dans un espace neutre et sans jugement !

Je ne parviens pas à me réjouir d’être enceinte

D’autres fois, on ne se sent pas bien sans qu’il n’y ait aucune raison apparente. On désirait ardemment cette grossesse, on attendait ce bébé avec impatience. Oui, mais voilà ! On ne parvient pas à se réjouir. C’est comme ça ! Il faut savoir que la gestation, le fait d’être une mère en devenir, peut faire très peur et surtout remuer son histoire personnelle et familiale. C’est un moment spécial, où l’on revisite les schémas familiaux et transgenerationnels. Des histoires qui ne nous appartiennent parfois qu’en partie et dont nous sommes le dépositaire, qui se réactivent à l’arrivée d’un bébé – souvent en amont de l’accouchement d’ailleurs.

Qu’on se le dise : Parfois, les femmes portent bien plus que leur bébé pendant la grossesse.

Grossesse à risque

« L’enfantement, c’est peut-être l’expérience de transformation la plus puissante et profonde qu’une personne puisse vivre. Elle plonge ses racines dans chaque parcelle de notre histoire, commencée bien avant notre naissance. Dans chaque idée, chaque croyance, chaque espérance aussi. » France Paradis pour la revue Naître et grandir

Se faire accompagner par un professionnel de santé

Si vous vous demandez comment (re)trouver le plaisir d’être enceinte … N’hésitez pas à vous faire accompagner par un professionnel de la santé, formé à la périnatalité.

« L’image que je me faisais de la maternité était bien différente »

Lyana, avocate stagiaire

Rappelez-vous : Les compétences d’un futur parent ne se mesurent pas en termes d’angoisse. Ne pas se sentir heureuse pendant la grossesse ne veut pas dire que vous n’aimerez pas votre bébé !

Si vous vivez une grossesse à risque, si vous vous sentez psychologiquement inconfortable avec le fait d’être enceinte, si vous craignez l’accouchement, si cette grossesse (désirée ou non) vous rend triste ou anxieuse, ne restez pas seule. Prenez rendez-vous avec une psychologue psychothérapeute spécialiste en périnatalité à Genève.


Recherches similaires pour cet article : “Je vis mal ma grossesse”

  • Je ne parviens pas à me réjouir d’être enceinte
  • Je regrette ma grossesse
  • Pas de plaisir à être enceinte
  • Education bienveillante Genève
  • Femme enceinte en détresse
  • Je n’aime pas mon bébé
  • Soutien à la parentalité à Genève
  • Craintes d’être une mauvaise mère Genève
  • Gestation à haut risque Genève
  • MAP psy Genève
  • difficultés de couple pendant la grossesse
  • psy spécialiste dépression prénatale Genève
Les commentaires sont fermés.
fausse-couche-psy-conseil-geneve-FC-depression-angoisse-perinatalite-psychologue

Dossier psy – comment se remettre d’une fausse couche ?

Fausse couche – Dossier psy rédigé par une spécialiste de la périnatalité pour comprendre les impacts psychologiques …

Comment interpréter mes rêves ?

Comment analyser mes rêves ?

Rêve – Depuis toujours, l’être humain porte une grande attention à un phénomène qui occupe une vaste partie …

TCA : prise en charge psy à Genève

TCA – Ceci est une étude de 2 cas cliniques qui traite de l’exploration de l’impact de la prise en charge …