Blog de psychologue psychothérapeute à Genève

Retrouvez l'ensemble des articles publiés dans notre blog de psy

Séparation parentale : mon enfant en souffre-t-il ?

Séparation parentale et souffrance des enfants – Cet article a été écrit afin d’aider les parents qui se séparent à rester attentifs aux souffrances que la situation familiale peut engendrer chez leurs enfants. Vous y trouverez des conseils pour réduire les difficultés que cela pourrait leur causer ainsi qu’un mini guide pour déceler un impact trop négatif sur vos petits.

Se séparer, c’est rarement simple

Cela implique généralement un changement, un défi, parfois des doutes, souvent de la tristesse, de la douleur, peut-être un sentiment de trahison ou d’échec voire de soulagement. Lorsqu’un couple conjugal se sépare, c’est rarement simple.

Mais lorsque ces mêmes deux personnes sont également un couple parental, cela complique les choses car elles le resteront à jamais. Vous trouverez ici quelques réflexions et conseils qui vous aideront à identifier l’impact que cette séparation parentale pourrait avoir sur vos enfants.

Ne culpabilisez pas

Tout d’abord, il faut savoir qu’un enfant heureux, c’est un enfant dont le parent est épanoui. Si vous avez pris la décision de vous séparer de votre conjoint, si vous n’étiez plus heureux ainsi, ne culpabilisez pas.

Deux parents séparés sont parfois un meilleur exemple pour leurs enfants que des parents malheureux, qui se forcent à rester « pour la famille ».

Il est important que vos enfants apprennent à s’écouter et à se respecter, ils vous imitent et vous êtes leur modèle. Vous devez donc prendre soin de vous. Cette nouvelle vie en tant que parent solo est un défi, soyez donc clément à votre égard car vous faites de votre mieux, sachant que chacun a besoin de digérer la séparation à son rythme.

Une séparation parentale douloureuse mais non néfaste

Que la séparation parentale soit une décision commune ou non, que vous subissiez ce choix ou que vous l’ayez vous-même décidé, sachez qu’il est possible que votre enfant soit épanoui dans sa vie tout en ayant des parents séparés ou divorcés, même si souvent il y a besoin d’un petit temps d’adaptation. Une séparation est douloureuse mais pas forcément néfaste si le conflit entre les parents ne se prolonge pas dans le temps.

Séparation parentale : mon enfant en souffre-t-il ?

Prenez soin de votre enfant

Même si vous souffrez de votre divorce, ne vous confiez pas à votre enfant, car il n’est pas votre ami. Il faut le protéger absolument du conflit avec votre ex. Néanmoins, même les plus jeunes sont rarement dupes, il n’est donc pas souhaitable de leur mentir ni de faire comme si de rien n’était.

L’idée principale est la suivante: rien n’empêche d’être clair et transparent, de communiquer et de discuter, mais toujours en respectant le stade développemental et les sentiments de votre enfant. Attention donc à le laisser en dehors du conflit.

La séparation parentale n’est pas une guerre !

Un enfant est la moitié de chacun de ses parents et n’a pas à choisir de camp: veillez à ne pas critiquer l’autre parent car c’est alors la moitié de votre enfant que vous faites souffrir. Aidez votre enfant à reconnaître ses émotions et n’hésitez pas à faire appel à un professionnel en cas de souffrances trop importantes. Laissez du temps à votre enfant et respectez son temps d’acceptation et de deuil.

La séparation parentale

Si votre crise de couple n’en est qu’à ses prémisses, annoncez cette séparation ensemble sans entrer dans les détails. Instaurez des repères temporels clairs en ce qui concerne l’organisation (par exemple avec des tableaux colorés affichés sur le frigo) et favorisez les liens entre votre enfant et l’autre parent, même si cela vous est coûteux.

Verbaliser plusieurs fois si cela est nécessaire et rappelez bien a votre enfant que les choix des adultes ne sont jamais de la faute des enfants, que vous l’aimerez toujours tous les deux, quoiqu’il arrive. Restez respectueux de l’autre parent et soyez cordial lors de la passation. Tentez de communiquer avec l’autre parent au sujet des problèmes hors de la vue de vos enfants.

Faire exister l’autre parent

Votre enfant doit se sentir avoir le droit d’aimer ses deux parents, faites donc exister son papa ou sa maman autant que possible: autorisez et encouragez votre enfant aux appels et messages ainsi que les liens avec la famille suite à une séparation des parents. Permettez lui d’avoir des objets ou photo qui lui rappellent « son autre maison ».

Les symptômes d’un jeune en souffrance

Mais alors comment savoir si mon petit souffre la séparation parentale ? Toujours difficile de savoir quand consulter un psy ! Plusieurs signes doivent vous alerter :

  • Difficultés de comportement à la maison ou à l’école : agressivité, crises, refus d’autorité, jalousie et rivalité
  • Difficultés scolaires : manque de concentration, notes en baisse …
  • Difficultés sociales : repli sur soi, disputes avec des amis …
  • Difficultés émotionnelles : tristesse, colère, ou au contraire une forme d’anesthésie
  • Difficultés au niveau de la santé : troubles du sommeils, cauchemars, fatigue, problématiques en termes d’alimentation

Consulter un pédopsy expert en séparation conflictuelle

Sachant que VOUS êtes expert de votre enfant, fiez-vous à votre ressenti et observez les changements petits ou grands, notez ce qui sort de l’habituel et n’hésitez pas à en parler avec un professionnel spécialiste des enfants, tel qu’un pédopsy. Notre cabinet de Genève est à votre écoute et peut recevoir tant l’enfant en individuel que la famille dans son ensemble, ainsi que le couple parental en phase de séparation.


Recherches similaires pour cet article : “séparation parentale souffrance enfant”

  • divorce à l’amiable pour les enfants
  • séparation parentale difficile pour mon fils
  • conflits de coparentalité
  • mon ex m’insulte devant les enfants
  • impact psychologique du divorce sur ma fille
  • comment savoir si mon bébé souffre de mon divorce ?
  • psy pour enfant de parents séparés
  • conseils psy coparentalité difficile
  • comment annoncer le divorce à mes enfants ?
  • famille recomposée relation difficile
  • signes impact négatif de la séparation parentale sur mon enfant
  • symptômes souffrance enfant divorce
4.7/5 - (12 votes)
Les commentaires sont fermés.
fausse-couche-psy-conseil-geneve-FC-depression-angoisse-perinatalite-psychologue

Dossier psy – comment se remettre d’une fausse couche ?

Fausse couche – Dossier psy rédigé par une spécialiste de la périnatalité pour comprendre les impacts psychologiques …

Comment interpréter mes rêves ?

Comment analyser mes rêves ?

Rêve – Depuis toujours, l’être humain porte une grande attention à un phénomène qui occupe une vaste partie …

TCA : prise en charge psy à Genève

TCA – Ceci est une étude de 2 cas cliniques qui traite de l’exploration de l’impact de la prise en charge …