Choisir son psy ?

Choisir son psy – C’est une question que beaucoup d’entre vous se posent. Afin qu’un travail thérapeutique puisse être mené à bien, il est primordial de respecter certaines conditions. Tout d’abord, il faut s’assurer de la faisabilité de ce processus. Pour cela, je vous recommande de choisir un psy dont le cabinet se situe près de chez vous ou de votre travail. Notre cabinet de Psychologue à Genève se situe à Rive, à quelques encablures de Champel Malagnou, des Eaux Vives et de Plainpalais.

Comment choisir son psy ?

Pour s’ouvrir à un psychologue, il est important de vous sentir à l’aise. Certaines choses qui seront dites avec des mots (ou non) touchent à des sujets intimes. D’où l’importance d’avoir un bon feeling avec votre thérapeute ou celui de votre enfant (pédopsy). Je vous recommande également de choisir un cabinet confortable et chaleureux où vous vous sentez bien.

Certains d’entre vous vont préférer avoir affaire à un thérapeute homme ou bien à une psychologue de sexe féminin. Cela fait partie des préférences personnelles. Je vous conseille de réfléchir à ce point, qui n’est pas anodin.

Sachant que ce qui explique le succès d’une thérapie réside essentiellement dans la motivation du patient, dans l’alliance thérapeutique mais moins dans la technique ou des écoles de pensées pratiquées par le psy, je vous encourage néanmoins à vous renseigner à ce sujet.

Comment choisir son psy ?

Des approches différentes

Les psychothérapeutes à Genève sont souvent formés dans l’une des trois approches suivantes : psychodynamique, systémique ou bien encore TCC. Certains psys pratiquent également et des techniques particulières comme l’hypnose ou l’EMDR.

Enfin, je vous recommande également de réfléchir à votre souhait d’être suivi par un psychothérapeute qui serait Psychologue ou bien Psychiatre, sachant qu’il existe des différences entre ces deux professions. Ces différences vont être plus ou moins marquées en fonction du pays dans lequel exerce le psy, ainsi que du milieu dans lequel vous consultez (cabinet, centre de thérapies, clinique ou encore hôpital).

Choisir son psy n’est donc pas une mince affaire. Il est important de savoir que vous pouvez décider d’arrêter un suivi psy quand vous le souhaitez.

Absolument aucun contrat ne vous engage pour une durée fixe. Rien ne vous empêche également de consulter plusieurs professionnels différents afin d’effectuer votre choix en pleine connaissance de cause.

Combien de temps dure un suivi psychologique ?

La réponse à cette question va surtout dépendre de plusieurs facteurs tels que par exemple : les besoins du patient, son âge, ses symptômes, la fréquence ou encore le setting thérapeutique.

Dans tous les cas, c’est au patient que revient le choix de la fin de la thérapie, qui pourra d’ailleurs être reprise en cas de besoin.

fausse-couche-psy-conseil-geneve-FC-depression-angoisse-perinatalite-psychologue

Dossier psy – comment se remettre d’une fausse couche ?

Fausse couche – Dossier psy rédigé par une spécialiste de la périnatalité pour comprendre les impacts psychologiques …

Comment interpréter mes rêves ?

Comment analyser mes rêves ?

Rêve – Depuis toujours, l’être humain porte une grande attention à un phénomène qui occupe une vaste partie …

TCA : prise en charge psy à Genève

TCA – Ceci est une étude de 2 cas cliniques qui traite de l’exploration de l’impact de la prise en charge …